L'hypnose

Longtemps considérée comme un don ou un pouvoir magique détenu par quelques fakirs enturbannés sur un public friand et crédule , le ou les bons sujets se voyaient exécuter quelques mascarades ridicules voire humiliantes, obéissant aux injonctions "robotisantes" d'un gourou plus ou moins bien intentionné.
Excepté le fait de montrer que certaines personnes au charisme évident, ont et auront toujours un ascendant certain sur plus fragile qu'eux,
ces pratiques charlatanesques ont surtout contribué à fare planer un hâlo de suspicion et de peur, sur un phénomène naturel et sans danger, mais par là même , voué à un certain désaveu quant à son utilisation médicale.

Un peu d'histoire  d'excellents ouvrages, dont certains figurent dans notre bibliographie, satisfairont une recherche plus exhaustive des origines de l'Hypnose.

a)Période Initiatique ou mystique:
dans la nuit des temps apparaissent les premières utilisations de ce procédé, où religion et magie étaient étroitement mélées; des cérémonies incantatoires et sacrificielles ont été relevées en Chine et en Jnde, des hieroglyphes de Ramses II relatent une séance d'hypnose; dans le temple de Delphes en Grece, la Pythie en transe délivrait oracles et prophéties;

Bien plus tard, le Moyen-age condamna au nom de l'église ces pratiques taxées de "sorcelleries".

b) période transitoire:
au XVIIIe siècle, siècle des lumières, et malgré la survivance d'un certain obscurantisme, on s'achemine vers une utilisation plus thérapeutique et méthodique de l'hypnose; on va, par exemple s'intéresser au fluide magnétique animal avec MESSMER et son célèbre "baquet" qui suscitèrent critiques , discrédit et surtout l'apparition de divers courants souvent contradictoires.
c) dernière période...à nos jours; 
héritier de la théorie d'Anton MESSMER, le Marquis de Puysségur (1751-1815), insista sur l'importance de la relation Soignant-Soigné, jalon indispensable dans la relation thérapeutique; au XIXe siècle, James BRAID posa véritablement les bases de l'hypnothérapie; differentes écoles viendront à la fois s'opposer et se complêter: l'Ecole de Nancy avec le Dr LIEBAULT et le Pr BERNHEIM, puis le Pr CHARCOT pour l'Ecole de le SALPETRIERE, les uns priviliégeant l'impact psychologique de l'hypnose, alors que pour les seconds l'application à visée directement physiologique semblait prévaloir; sensiblement à la même époque , Emile COUE, pharmacien, mit empiriquement au point sa désormais célèbre méthode d'auto-suggestion :"je vais de mieux en mieux...", paroles qui répétées dans un état de légère somnolence ont une incidence corticale certaine;
d) Aujourd'hui:
Mondialement reconnue pour son efficacité, lorsque , utilisée dans de bonnes indications, par des praticiens dont le souci majeur reste le mieux-être du patient dans sa dimension holistique, l'HYPNOSE, fait désormais partie de l'arsenal thérapeutique moderne, et devient dés lors l'outil "multiple" adaptable à la spécialité de chaque thérapeute: psychiatrie, psychologie, sexologie, chirurgie (dentaire mais aussi de plus en plus en complément anesthésiologique en chirurgie générale).

méthodologie.

 L'hypnose nécessite au préalable l'acquisition de procédés visant à développer les facultés de concentration et de relaxation  .Ils  conditionnent la réussite de l"entreprise.
la méthode d'induction et de mise en transe hypnotique sera choisie en fonction de l'intention hypnotique , de la spécialité de l'intervenant et bien sûr de la personnalité du patient   
Dans le cadre de  notre pratique personnelle:
1)L'anamnèse, précède  toute prise en charge. Cette démarche vise à prendre en compte la personne dans sa globalité: son histoire, l'apparition des symptômes, leur ancienneté , les circonstances.- Ledit  symptôme pouvant progressivement délivrer son "secret" son rôle , parfois révélateur des rapports que le sujet entretient avec lui-même  et/ ou / son environnement.
2) l'induction: il s'agit tout d'abord d'une phase de relâchement musculaire, décontraction progressive des membres à partir d'une respiration relaxante; le but étant de relancer le processus imaginaire en rajoutant des perceptions kinesthésiques (liées au corps : lourdeur ,chaleur,etc...) et cela afin d'optimiser la disponibilité du sujet "libéré" de son corps ;
3) la suggestion-travail sur l'Inconscient; l'imaginaire , affranchi de la censure consciente et des résistances limitantes, va pouvoir en s'infiltrant dans l'inconscient, accéder à l'infini richesse d'un potentiel de ressources désormais utilisables pour aider à la compréhension de messages, parfois éclairant l'origine de notre mal-être, et par voie de conséquence la mise en place d'hypothétiques solutions, éléments souvent indispensables pour dénouer le problème;
l'administration de suggestions contructives et libératrices opèrent dans cet état de "conscience modifiée "  un impact indiscutable et empiriquement validé.

fin de séance:
la sortie d'une séance d'hypnose , d'une durée trés variable , se fait toujours trés lentement; la profondeur de la transe, liée à la réceptivité de la personne,
autorise une récupération progressive associée à une respiration énergisante et une  douce remise en tension ; s'ensuit une facultative verbalisation des 
ressentis et leur possible "interprétation"...

champs d'applications-limites.

Souvent considérée comme un outil-d'appoint dans l'arsenal thérapeutique, l'hypnose  devient parfois à elle seule une thérapie;  en effet la plasticité de 
la méthode permet ,  autant en fonction de la spécialité du praticien que de sa formation à ces techniques par elles-mêmes, d'aborder le traitement de 
nombreuses affections d'origine psychosomatique : angoisses, anxiétés, phobies , stress, inhibitions, dysfonctions sexuelles, addictions, difficultés comportementales, complexes, ...mais aussi améliorations de nos compétences, renforcement de nos aptitudes, apprentissage scolaire, préparation aux examens scolaires ou professionnels, confiance en soi ; la réusite dans cette entreprise, indépendamment de la valeur de l'intervenant , est souvent liée à la qualité , toutes proportions gardées, de la relation  soignant-soigné, seule garante d'un travail efficace.

hypnotisabilité.

De nos jours, l'hypnose est partout. La pression omniprésente des médias en particulier et de l'audiovisuel en général tend à faire de nous de parfaits
audio-visio-consommateurs lisses et docilement "robotisés" formatés et décérébrés à "souhait" quant au :"comment acheter...""comment rester dans
la norme...", "comment penser...(ça vient petit à petit!)"...
sans s'en rendre compte on est dans un état hypnoîde, lorsque légèrement assoupi, devant notre écran-plat, les yeux mi-clos nous épongeons inconsciemment
(donc sans censure), toutes les violences, crimes, délits, conflits en tous genres, que fort généreusement nos bons journalistes avides de scoops , scandales
et autres friandises , viennent imprégner nos paisibles veillées juste avant d'emporter ces précieuses images dans un bon sommeil réparateur!!!
Nous sommes tous hypnotisables !!